Écoute Israël ! (Dt 1-11)

Écoute Israël ! (Dt 1-11)

mars 2020 - mai 2020
Nous ouvrons le dernier livre de la TORâH, le DEUTÉRONOME, qui soulève aujourd’hui bien des énigmes aux historiens et aux archéologues. Mais ces énigmes ne doivent pas pour autant nous empêcher d’écouter ce que Moïse a à nous dire de la part de YHWH.
Une vidéo sensationnelle de nos frères évangéliques : le Deutéronome en format "draw my life" !
Dans le Deutéronome, Moïse donne aux Israélites ses derniers conseils de sagesse accompagnés de mises en garde avant leur entrée en terre promise, en les incitant à rester fidèles à Dieu.
Une excellente vue d'ensemble avant de se lancer dans la lecture.
Pourquoi Moïse prend-il ici la parole ? La réponse se trouve à la fin du livre. Au moment de mourir, il s’agit de léguer à tout Israël l’essentiel : l’art de faire mémoire pour ne jamais oublier que la nature humaine est par essence filiale. Tel est le trésor de l’humanité, et il n’y en a pas d’autre.
Le Deutéronome se présente dès les premiers versets comme un livre de réprobations. Pourquoi ? Israël n’a-t-il pas déjà payé le tribut de son refus d’être entré en KaNa“aN lorsque YHWH lui en intimait l’ordre ? À quoi peut bien servir de le blâmer encore ?
Que se cache-t-il derrière ce commandement de YHWH : « Faites face et partez vers vous, conquérir la montagne des Amorites ! » ? Bien plus qu’il n’y paraît !
Beaucoup de choses nous sont dévoilées dans ces dix versets qui rappellent la mise en état de marche du peuple avant de quitter le Mont HoRèV. En particulier le serment du peuple à suivre les directives inspirées de Moïse ; serment qui n’engage rien de moins que toute son histoire à venir.
Moïse rappelle que la génération précédente a refusé d’entrer en KaNa“aN alors que YHWH l’assurait qu’Il faisait de son peuple l’héritier de ce sol. Derrière ce refus se révèle la LIBERTÉ que YHWH a inscrite au tréfonds de l’homme, pour le meilleur et pour le pire…
Recevoir le Don de YHWH n’est pas si simple. Il faut se sentir appartenir à une COMMUNAUTÉ de cœur. Or là, à l’époque où il aurait pu entrer en KaNa“aN par le Sud, le peuple fut tenté par la mauvaise foi. « C'est à cause de vous que YHWH s'est emporté contre moi ! » rappelle Moïse. Mais de quelle faute parle-t-il ?
La génération du désert a calé au moment d’entrer en KaNa“aN par le Sud. Mais doit-elle être rejetée pour autant pour être remplacée par la suivante ? Et si, par sa mauvaise foi, cette génération devenait la bannière de la patience de YHWH ?
YHWH ordonne à Israël de reprendre la marche vers KaNa“aN. La génération de mauvaise foi a laissé place à la nouvelle génération dont on peut espérer qu’elle saura, mieux que ses pères, écouter son Dieu. Mais est-ce pour autant mépriser la génération sortie d'Égypte ?